Voici Kate, une jeune artiste de 18 ans qui a reçu un diagnostic de schizophrénie à l’âge de 17 ans. « Je déteste le terme “malade mentale” puisqu’il implique que je suis fondamentalement corrompue et défaillante en tant que personne », affirme l’artiste.

Malheureusement, Kate affirme se sentir jugée dès qu’elle parle de son trouble à d’autres personnes. « Les gens me voient comme la stigmatisation perpétuée dans les médias, ainsi que les stéréotypes inexacts représentés à Hollywood. Voilà pourquoi je suis si ouverte au sujet de ma vie avec la maladie. »

Plus d’info : Instagram | Source : boredpanda

« Mon nom est Kate et je suis une artiste de 18 ans atteinte de schizophrénie. J’ai reçu mon diagnostic à 17 ans quand mes parents ont réalisé que ma santé mentale se détériorait. »

« Je dessine mes hallucinations puisque dessiner m’aide à les affronter. »

« Dans mes hallucinations, j’entends des voix, des effets sonores, des bruits aléatoires, et je vois souvent des insectes, des visages et des yeux désincarnés. »

« J’hallucine souvent des insectes, et ma dépression me fait sentir aussi inutile qu’une mouche. Ces illustrations représentent ma maladie. »

« Cet insecte rampe parfois sur mon plafond et fait des bruits de craquement. »

« Voici un autoportrait. Je me suis regardée dans le miroir et mes yeux semblaient étranges. Je les ai peints. »

« Je ressens des émotions très intenses, et j’entends des voix qui me disent de mettre le feu à des choses. »

« Voici un exemple des yeux désincarnés que je vois. Ils apparaissent sur mes murs ou sur les planchers. Ils se déforment et bougent. »

« Voici Birdie, il me chante des chansons. »

« Mon estime de soi est à son plus bas, et je me sens insignifiante. J’ai toujours rêvé de pouvoir me métamorphoser en une “plus belle” personne. »

« Les yeux ressemblent parfois à cela, avec d’autres couleurs étranges et des cercles. »

« L’organisation, la communication, la paranoïa, la dépression, l’anxiété et la gestion de mes émotions, ce sont mes plus grandes difficultés. »