Ash Soto a appris qu’elle était atteinte de vitiligo lorsqu’elle avait 12 ans.

Alors que la maladie se répandait graduellement, elle se faisait ridiculiser et commençait à avoir honte de sa peau.

Aujourd’hui âgée de 21 ans, Ash n’a plus honte de sa peau et l’accepte comme elle est.

Plus d’info : Instagram | Source : BoredPanda

Ash Soto a appris qu’elle était atteinte de vitiligo lorsqu’elle avait 12 ans.

C’est une maladie rare de la peau qui se caractérise par des taches blanches qui apparaissent et s’étendent sur la peau.

Lorsque Ash était adolescente, le vitiligo a commencé à se répandre et les gens ont commencé à la ridiculiser.

Quand une petite fille a demandé à Ash si elle avait pris une douche de javellisant, elle a eu honte de sa peau et a décidé de ne plus jamais la montrer en public.

« J’étais si troublée qu’une personne me dise cela que j’ai pleuré et pleuré. Je ne voulais plus être atteinte de cette maladie », a affirmé Ash.

Cependant, vers la fin de son adolescence, Ash a commencé à se lancer des défis, comme se promener dehors avec des chandails à manches courtes.

Mais c’est seulement lorsqu’elle a commencé à pratiquer l’art corporel qu’elle a appris à accepter sa maladie de la peau.

Elle a commencé à dessiner le contour des taches blanches et a réalisé que ça ressemblait à une carte du monde.

« Je n’avais jamais réalisé à quel point mon vitiligo était beau jusqu’à ce que je dessine le contour avec un marqueur noir. Ça aide beaucoup à faire ressortir les différentes couleurs de ma peau. »

« Je vais continuer de créer différentes œuvres d’art avec ma peau et j’espère que ça inspirera d’autres personnes. »

« Ces taches que les gens percevaient comme des imperfections, je les ai maintenant transformées en quelque chose de magnifique. »