Un fermier russe croyait avoir trouvé quatre chatons dans sa grange, jusqu’à ce qu’il découvre la vérité.

Plus d’info : Daursky Nature Reserve (h/t)

Les petits félins avaient besoin de l’aide du fermier pour survivre.

Cependant, ils semblaient bien différents de tous les autres chatons que le fermier avait vus avant.

Dans le but de s’informer sur le type de soins dont ils avaient besoin, l’homme a contacté la réserve naturelle de Daourie, où ils ont confirmé que les bêtes n’étaient pas des chats ordinaires.

Les animaux étaient réellement des chats de Pallas, ou manuls, des félidés aux oreilles rondes et basses qui proviennent d’Asie centrale.

De retour à la réserve, les employés ont décidé de vérifier si deux chats domestiques au refuge pouvaient prendre soin des nouveau-nés.

Heureusement, ils ont commencé à s’en occuper comme si c’était les leurs.

Finalement, il est venu le temps de dire adieu à ces félins adorables et de les relâcher dans la nature là d’où ils venaient.

Depuis lors, ils se sont adaptés à leur environnement naturel et vivent en toute liberté à l’état sauvage.