Un tatoueur russe fanatique a administré des analgésiques à son chat nommé Demon pour ensuite lui tatouer une série de tatouages « gangster », et les défenseurs des droits des animaux condamnent son geste.

Voici la suite de cette histoire troublante.

Source : BoredPanda

« Bien sûr que je ressens de la pitié pour lui avoir fait cela », affirme Aleksandr.

« Ce n’est pas comme s’il voulait le faire de son propre gré. Il a une peau différente, alors les tatouages sont appliqués différemment. »

« J’espère que ce n’est pas trop grave pour lui, ce n’est pas son premier tatouage. Habituellement, il se sent bien et récupère rapidement de l’anesthésie. »

Les tatouages comprennent une tour de prison, des cartes à jouer et une cigarette – des choses typiquement tatouées sur des criminels en Russie.

« Les sphynxs ont une peau très sensible, et de petites blessures peuvent leur causer beaucoup de douleur et d’inconfort », affirme Elizabeth Skorynin, dirigeante d’un centre de réadaptation pour animaux.

De plus, Elizabeth affirme que l’anesthésie est dangereuse pour les sphynxs, et le taux de survie est d’environ seulement 50 %.