Dès le mois d’avril, les petits matins et les nuits tardives seront éclaboussés de météores.

Les Êta aquarides débuteront autour du 20 avril et se poursuivront jusqu’au 21 mai. Le meilleur temps pour les observer est quelques heures avant l’aube entre le 5 et le 7 mai, lorsque le ciel sera le plus obscur lors de la nouvelle lune.

terre-comete-halley-pluie-meteores-eta-aquarides-01

Les taches et poussières que vous verrez sont de minuscules débris provenant de la comète de Halley frappant l’atmosphère de la Terre et s’enflammant. Elles s’appellent Êta aquarides parce qu’elles semblent jaillir de la constellation du Verseau, à proximité d’une de ses étoiles les plus brillantes, Eta Aquarii.

La pluie de météores sera plus visible dans l’hémisphère sud, où un maximum de 30 météores par heure pourra être observé. Ceux situés dans l’hémisphère nord devraient pouvoir assister à un maximum de 10 météores par heure si les conditions météorologiques sont favorables.

Lors de l’observation de toute pluie de météores, il est préférable de sortir une demi-heure avant le début de la pluie pour habituer vos yeux à la faible lumière. De plus, les météores sont plus visibles loin des lueurs des éclairages urbains.