Depuis 2011, plus de 4 millions de Syriens ont été forcés de quitter leurs maisons à cause de la guerre dans leur pays. Environ la moitié sont des enfants.

Avec son projet photo intitulé Where the Children Sleep (où les enfants dorment), le photographe suédois Magnus Wennman illustre la souffrance vécue par des centaines de milliers d’enfants syriens qui tentent de fuir la guerre sanglante en Syrie.

Plus d’info: Instagram

Walaa, 5 ans, à Dar-El-Ias, au Liban

jeune-refugie-syrien-magnus-wennman-01

Ahmed, 6 ans, à Horgos, en Serbie

jeune-refugie-syrien-magnus-wennman-02

Ralia, 7 ans, et Rahaf, 13 ans, à Beyrouth, au Liban

jeune-refugie-syrien-magnus-wennman-03

Maram, 8 ans, à Amman, en Jordanie

jeune-refugie-syrien-magnus-wennman-04

Shehd, 7 ans, sur la frontière de Hongrie

jeune-refugie-syrien-magnus-wennman-05

Abdullah, 5 ans, à Belgrade, en Serbie

jeune-refugie-syrien-magnus-wennman-06

Fara, 2 ans, à Azraq, en Jordanie

jeune-refugie-syrien-magnus-wennman-07

Ahmad, 7 ans, à Horgos, en Hongrie

jeune-refugie-syrien-magnus-wennman-08

Iman, 2 ans, à Azraq, en Jordanie

jeune-refugie-syrien-magnus-wennman-09

Gulistan, 6 ans, à Suruc, en Turquie

jeune-refugie-syrien-magnus-wennman-10

Mahdi, 1 an et demi, à Horgos, en Serbie

jeune-refugie-syrien-magnus-wennman-11

Mohammed, 13 ans, dans un hôpital de Nizip, en Turquie

jeune-refugie-syrien-magnus-wennman-12

Tamam, 5 ans, à Azraq, en Jordanie

jeune-refugie-syrien-magnus-wennman-13

Lamar, 5 ans, à Horgos, en Serbie

jeune-refugie-syrien-magnus-wennman-14

Shiraz, 9 ans, à Suruc, en Turquie

jeune-refugie-syrien-magnus-wennman-15

Juliana, 2 ans, à Horgos, en Serbie

jeune-refugie-syrien-magnus-wennman-16

Fatima, 9 ans, à Norberg, en Suède

jeune-refugie-syrien-magnus-wennman-17

Moyad, 5 ans, à Amman, en Jordanie

jeune-refugie-syrien-magnus-wennman-18

Sham, 1 an, à Horgos, en Serbie

jeune-refugie-syrien-magnus-wennman-19

Esra, 11 ans, Esma, 8 ans, et Sidra, 6 ans, à Majdal Anjar, au Liban

jeune-refugie-syrien-magnus-wennman-20

Abdul Karim, 17 ans, à Athènes, en Grèce

jeune-refugie-syrien-magnus-wennman-21