La sensation web de 18 ans Essena O’Neill faisait des milliers de dollars en étant mannequin sur Instagram et en partageant ses photos avec plus de 500 000 adeptes, mais tout a changé la semaine dernière.

L’Australienne a effacé 2 000 photos de son compte et a changé le nom à «Social Media is Not Real Life» (les médias sociaux ne sont pas la vraie vie).

Elle a depuis modifié la légende de plusieurs des photos restantes pour révéler la vérité derrière elles.

Plus d’info: letsbegamechangers.com | Instagram

Elle a fondu en larmes et a modifié la légende de ses photos Instagram pour révéler la vérité derrière elles.

mannequin-instagram-01

«J’avais de l’acné ici, ceci est beaucoup de maquillage. Je souriais parce que je croyais que j’étais belle. Le bonheur basé sur l’esthétique va étouffer votre potentiel ici sur Terre.»

mannequin-instagram-02

«PAS LA VRAIE VIE – J’ai pris plus de 100 poses similaires pour que mon ventre soit joli. Je n’aurais pratiquement pas mangé de la journée. J’aurais crié à ma petite sœur pour qu’elle continue de les prendre jusqu’à ce que je sois quelque peu fière de moi.»

mannequin-instagram-03

«PAS LA VRAIE VIE – Je n’ai pas payé pour cette robe, j’ai pris d’innombrables photos en essayant d’être belle pour Instagram, ce dernier m’a fait me sentir incroyablement seule.»

Elle passait plus de 50 heures par semaine à peaufiner son image sur les médias sociaux – «J’étais misérable. Pris au piège. Pas inspirée. Fâchée.»

mannequin-instagram-04

«La seule chose qui m’a rendue heureuse cette journée-là était cette photo. C’est si déprimant. Avoir un beau corps n’est pas tout ce que nous les humains sommes capables de faire.»

mannequin-instagram-05

«Je me suis fait payer 400$ pour poser dans une robe. Ça, c’était quand j’avais environ 150 000 adeptes, avec un demi-million d’adeptes, je sais que plusieurs marques avec de gros budgets paient jusqu’à 2 000$ par publication. Ce n’est pas mal d’accepter des offres de marques. Je crois simplement que ça devrait être connu. Cette photo n’avait aucune substance, elle ne provenait pas de la fabrication éthique (j’étais inculte à l’époque). LES MÉDIAS SOCIAUX NE SONT PAS RÉEELS, c’est mon point. Soyez conscient de ce que les gens promeuvent, demandez-vous, quelle est leur intention derrière la photo?»

«Je ne profitais pas de l’action de créer de l’art ou écrire n’importe quelle forme d’expression personnelle comme j’avais déjà fait en tant qu’enfant.»

mannequin-instagram-06

mannequin-instagram-07

Mardi dernier, O’Neill a effacé 2 000 photos et a changé le titre de son compte Instagram à «Social Media is Not Real Life» (les médias sociaux ne sont pas la vraie vie), encourageant les autres à se débrancher aussi.

mannequin-instagram-08

Regardez O’Neill expliquer l’idée derrière les changements: