Le photographe polonais Arkadiusz Podniesinski a voyagé pour se rendre au site du désastre nucléaire de Fukushima le mois dernier pour voir l’emplacement de ses propres yeux.

Lorsqu’il a obtenu un permis pour entrer dans la zone d’exclusion d’environ 20 km, il a été confronté à une scène similaire à celle d’un film post-apocalyptique.

fukushima-nature-01

fukushima-nature-02

fukushima-nature-03

fukushima-nature-04

fukushima-nature-05

fukushima-nature-06

fukushima-nature-07

fukushima-nature-08

fukushima-nature-09

fukushima-nature-10

fukushima-nature-11

fukushima-nature-12

fukushima-nature-13

fukushima-nature-14

fukushima-nature-15

fukushima-nature-16

fukushima-nature-17

fukushima-nature-18

fukushima-nature-19

fukushima-nature-20

«Les tremblements de terre ou le tsunami ne sont pas à blâmer pour le désastre à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, ce sont plutôt les humains», écrit Podniesinski sur son site web.

Plus d’info: podniesinski.pl