En l’espace de 24 heures, Samuel Forrest a appris que son adorable fils Leo est né avec le syndrome de Down, et que sa femme voulait un divorce parce qu’il souhaitait élever l’enfant comme le sien.

Leo est né le 21 janvier dans un hôpital arménien, dans une société qui a peu de prise de conscience envers les personnes handicapées, selon l’Unicef. En Arménie, de nombreux enfants handicapés sont institutionnalisés à la naissance.

papa-bebe-syndrome-down-01

Samuel Forrest, Néo-Zélandais d’origine, a refusé «l’ultimatum» de renoncer à Leo lancé par sa femme, elle qui a donc demandé le divorce.

papa-bebe-syndrome-down-02

Sans être certain de comment procéder sans le soutien de sa femme, Samuel a lancé une campagne de financement collectif dans une tentative d’apporter Leo en Nouvelle-Zélande – où il pourrait chercher de meilleurs soins pour son fils.

papa-bebe-syndrome-down-03

Son objectif initial de 60 000 $ a été éclipsé dans la même journée, et les gens de partout dans le monde ont donné plus de 300 000 $ pour que Leo retourne à la maison. Tout l’argent supplémentaire sera utilisé pour aider les établissements et les programmes en Arménie qui aident les parents avec des enfants handicapés.

Beaucoup de ceux qui ont donné ont écrit à propos de leur expérience avec le syndrome de Down.

papa-bebe-syndrome-down-04

papa-bebe-syndrome-down-05

papa-bebe-syndrome-down-06

Dans une étude récente sur les enfants atteints du syndrome de Down, 79 % de leurs parents ont dit que leur vision de la vie était plus positive en raison de leur enfant. Ainsi, alors que d’élever un enfant avec la condition peut être difficile, cela peut certainement être une expérience incroyable.

Cliquez ici pour faire un don à Samuel et Leo:

Source : Distractify