Des scientifiques croient qu’ils ont fait une avancée majeure dans la quête pour trouver un traitement efficace pour le diabète de type 1.

Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune qui provoque le pancréas à arrêter la production d’insuline – l’hormone qui régule le taux de glucose dans le sang. Si la quantité de glucose dans le sang est trop élevée, elle peut sérieusement endommager les organes du corps au fil du temps.

En utilisant des cellules souches embryonnaires humaines comme point de départ, ils ont pour la première fois été en mesure de créer des cellules humaines bêta productrices d’insuline, équivalentes aux cellules bêta fonctionnant normalement, en quantités suffisantes pour la transplantation de cellules et à des fins pharmaceutiques.

Doug Melton, professeur à l’Université Harvard, qui a dirigé les travaux, a dit qu’il espère que les essais de transplantation humaine en utilisant les cellules commenceront d’ici quelques années.

Source : The Guardian