Globalement, nous perdons entre 25 et 33 pour cent de la nourriture destinée à la consommation, un chiffre stupéfiant contre lequel un supermarché français lutte avec un plan bien digérable.

Intermarché, le troisième plus grand supermarché de la France, était tanné de regarder les autres magasins jeter les fruits et légumes parfaitement bons tout simplement parce qu’ils ne sont pas parfaits en apparence. «Tout ce qui ne rentre pas dans la norme, nous jetons», a déclaré un vendeur dans une entrevue.

Ainsi, Intermarché a décidé de lancer une campagne pour les pommes de terre et les oranges difformes qui habituellement ne reçoivent aucune chance.

Tout d’abord, le supermarché a acheté les produits que les producteurs jettent en général. Il a ensuite désigné une section pour lesdits «fruits et légumes moches» dans ses magasins, qui comprenaient les produits tels que la «pomme moche» et la «clémentine moche». Chacun a été étiquetté au prix de 30 pour cent moins cher que leurs homologues plus jolies.

Ils étaient tous parfaitement frais et sains, ils ont juste grandi dans, euh, des formes inhabituelles.

L’expérience s’est avérée être un grand succès.

Le trafic en magasin du supermarché a augmenté de 24 pour cent et le programme a atteint 13 millions de personnes, après un mois. Le seul problème, les stocks se sont épuisés.

Source : Huffingtonpost