Laissons les bonnes personnes de IFL Science nous expliquer ce que nous venons de voir dans la vidéo ci-dessus :

Le ver nématomorphe ne colonise pas seulement le ventre de son hôte, il prend en charge son cerveau aussi. Dans certains cas, le ver peut faire sauter des sauterelles dans l’eau, ce qui est fatal pour la sauterelle, mais crucial pour le parasite, car il a besoin d’eau pour se reproduire.

Le ver peut atteindre deux mètres de long, bien que 50 cm à 1 m est plus fréquent. Les adultes vivent librement dans l’eau, mais les larves sont des parasites à divers insectes et crustacés. Ils sont connus pour se tordre et faire des noeuds, ainsi on leur attribue le pseudonyme de ver gordien.

Bien que le ver nématomorphe n’infeste pas les mammifères, cela ne signifie pas que vous êtes sain et sauf du cauchemar. Leur capacité à contrôler les cerveaux de leurs victimes a ajouté au support de la théorie que le Toxoplasma gondii, un protozoaire intracellulaire qui se reproduit dans les intestins des chats peut rendre ses hôtes plus téméraires, possiblement les humains aussi.

Et voilà, la vérité. Ah, la nature.