Pour la plupart, un orgasme est associé au bonheur et le plaisir, mais pour Amanda Gryce, 24 ans, un orgasme a une connotation très différente.

Gryce souffre d’une condition médicale rare appelée syndrome d’excitation génitale persistante (SEGP). Ce syndrome la plonge dans un état permanent d’excitation sexuelle et peut conséquemment lui donner des orgasmes incontrôlables jusqu’à 50 fois par jour. Elle en est affligée depuis l’âge de six ans, et même la vibration méprisée (comme le mouvement d’une voiture) peut déclencher l’orgasme.